• SUPPRESSION DU RECTORAT DE L IMOGES ?

    Dans le cadre de la réforme territoriale, le Premier ministre a confié au Recteur de Bordeaux, en lien avec les Recteurs de Poitiers et Limoges, la mission d’étudier l’adaptation de l’organisation des services de l’Éducation Nationale à la nouvelle carte des régions effective au premier janvier 2016.

    Cette adaptation pourra conduire à des coopérations renforcées entre les Rectorats actuels voire à des fusions d’académies. Le scénario d’une absorption de l'académie de Limoges par celle de Poitiers est privilégié par un rapport de l’inspection générale.

    La FSU (*) a rencontré les Recteurs de Bordeaux et de Limoges pour affirmer la nécessité du maintien du Rectorat de Limoges, seul à même de garantir la prise en compte de la ruralité de notre académie dans l’allocation des moyens, une carte des formations et un maillage des établissements cohérents sur le territoire.

    La FSU a fait la démonstration qu’aucune plus-value ne peut être apportée par l’absorption de notre académie par un territoire dont la densité de population et d’établissements sont très différentes, quand dans le même temps de redoutables problèmes de gestions des personnels (mutations, proximité et rôle des services administratifs, ...) se poseraient. Suite aux rapports des Recteurs concernés par l’évolution des périmètres régionaux, une décision très rapide devrait être prise par Matignon, dès le mois de juillet 2015, pour une application fonctionnelle au 1er septembre 2018 !

     

     

     (*) L’Unsa éducation et le Sgen-Cfdt, reçus avant la FSU, n’auraient pas plaidé, d’après les recteurs de Bordeaux et Limoges, pour le maintien de l’académie.

    « JOURNAL ACADEMIQUE N°53Bulletin Académique N°54 »