• MENSONGE ET CALOMNIE

    Le SNUEP-FSU de Limoges s’était donné comme consigne de ne pas répondre aux attaques (d’où qu’elles viennent) pour se consacrer exclusivement aux vrais problèmes mais face aux attaques mensongères de ces derniers jours du SNETAA-FO, nous avons pris la décision de faire cette mise au point.

    Le SNETAA, n’ayant aucun résultat positif à afficher, retrouve ses vieux démons et attaque les autres syndicats en utilisant le mensonge par omission ou désinformation. La FSU (dont le SNUEP) a bien voté « contre » la création du label « campus des métiers et des qualifications » au NATIONAL, au CSE du 12 juin 2014, au CNESER du 30 juin 2014

    De même, la FSU a donné un avis défavorable au CCREFP du LIMOUSIN (voir sur site notre réponse). Lors du CAEN, organe consultatif et non décisionnel, en lien avec le CCREFP du 19 novembre, nous avons refusé de voter car nous avions déjà donné notre avis au CCREFP du Limousin. Plus minable encore est l’attaque personnelle, contre les représentants du SNUEP-FSU et de la FSU au CAEN, alors que le SNETAA-FO n’y était pas. Le seul représentant de FO n’a fait que lire sa déclaration puis s’est tu et n’est plus intervenu. S’est-il endormi pour ne pas avoir entendu les différents débats entre la FSU et le préfet de Région lors du CAEN ? Nous mettrons dès sa parution le compte rendu officiel du CAEN du 19/11 sur notre site afin que vous puissiez mesurer les propos diffamatoires du SNETAA-FO.

    Enfin, contrairement à ce qu’affirme ce syndicat, le SNUEP a bien voté contre le projet de décret présenté au CTM du 27 mars 2014 ! Encore de la désinformation quand il prétend que le nouveau statut globalise nos horaires : le nouveau statut conserve bien un service hebdomadaire de 18 h pour les PLP ! Tous ces mensonges pour faire oublier sa responsabilité dans la souffrance actuelle des PLP et les autres conséquences catastrophiques de ses actions passées. Nous n’oublions pas : en signant en 2008, sous Sarkozy, le protocole assassin sur le Bac Pro 3 ans, en contradiction avec la position de la base, la direction du SNETAA EIL aujourd’hui planqué derrière le sigle FO est responsable des conséquences de sa vilénie et de son imposture :

    • dotations horaires globalisées,

    • suppression des dédoublements,

    • augmentation des CCF et des PFMP

    • - 54000 élèves,

    • - 6000 postes de PLP,

    • - 66 lycées professionnels

    • - 2240 sections dans le secteur public

    Qui ment de façon éhontée et volontaire pour embrouiller les collègues ? Eux ! Qui défend l’enseignement professionnel public et ses personnels ? Certainement pas eux !

    « ELECTION PROFESSIONNELLE "VOTEZ SNUEP-FSU"LE SNUEP-FSU LIMOUSIN RESTE LE PREMIER »