• INFO ACADEMIQUE SEPTEMBRE

    Sommaire.

    1.  Une nouvelle ministre

    2.   Point sur la rentrée

    3.  Apprentissage, la vigilance s’impose

    4.  Reclassement des stagiaires

    5.  indemnité des tuteurs

    6.  Heure Mensuelle d’Information Syndicale

    7.  Indemnité des stagiaires

    8.  Bac pro GA

    9.  Enquête CCF et PFMP

    10. Concours tertiaires

    11. Elections professionnelles

     

     

    1.  Audience avec  la nouvelle ministre

    Lors de l’audience de juillet avec B HAMON, le secrétariat général du SNUEP avait déjà senti un ministre sur le départ, plus préoccupé par la conjoncture que par son ministère.

    La nouvelle ministre a laissé l’impression de ne pas  y connaître grand-chose et de suivre la politique du gouvernement (continuité du pacte de compétitivité). Elle a tenu un discours sur l’apprentissage et n’a fait aucune référence à l’enseignement professionnel public initial. Le SNUEP a aussitôt demandé une audience. Najat VALLAUD BELKACEM  a reçu une délégation début septembre.

    Le SNUEP a alors présenté le travail des LP et fait valoir ses positions.  Il a demandé à la ministre de lancer une campagne en faveur des  LP et de l’enseignement professionnel public initial comme ce fût le cas avec Aimé JACQUET. Une  nouvelle demande d’audience est envisagée prochainement.

     

    2.  Point sur la rentrée

    En termes d’effectifs, la rentrée en lycée professionnel est plutôt encourageante. A quelques exceptions près, les classes de seconde et de première CAP font le plein.

    Par contre la rentrée est très compliquée pour les personnels. La majorité des équipes compte un nombre important de postes partagés, de TZR, de stagiaires, et de contractuels. Le rectorat ne tient pas compte des difficultés engendrées par les affectations et les conditions de travail qu’il impose.

    C’est pourquoi le SNUEP-FSU Limousin a fait une demande d’audience au Recteur en urgence.

    Le ministère a nommé beaucoup de stagiaires hors de leur académie de concours et d’études, générant des situations dramatiques. Le SNUEP National en a saisi le ministère.

     

    3.  Apprentissage, la vigilance s’impose

    Alors que l’apprentissage ne fait pas recette, aussi bien le Recteur que le Président de Région affichent comme priorité la relance de l’apprentissage et la mixité des publics. Leur argument de vente est de « Maintenir les sections lorsqu’il y a une baisse d’effectif ». Attention comme les produits que l’on cherche à vous vendre au téléphone, celui- là est frelaté. L’effet réel est souvent l’inverse. Ceux qui s’y sont laissés prendre le regrettent souvent amèrement.

    Pour les lycées professionnels qui ne sont pas lycées des métiers, l’opposition reste possible : il faut convaincre les élus des CA de voter CONTRE. Pour les autres l’opposition est plus complexe mais il faut à tout prix la faire entendre.

    Afin de faire le point de façon plus précise sur les problèmes de chacun, nous avons prévu de passer dans les établissements .

    En attendant, n’hésitez pas à nous contacter si nécessaire ….

     

    4.   Reclassement des stagiaires

    Le décret du 4 septembre 2014 supprime la clause butoir du reclassement des contractuels titularisés. Il s’applique aux stagiaires nommés à la rentrée 2014.

    Les anciens contractuels peuvent demander une révision de leur reclassement dans les 6 mois du décret (c’est à dire avant  février 2015).  Cependant les services accomplis entre leur nomination comme stagiaire et le 31  août 2014 seront neutralisés dans ce nouveau calcul. Le SNUEP et la FSU ont déposé un amendement contre cette neutralisation. L’administration l’a rejeté car serait trop lourd à gérer et trop couteux !

    L’indemnité compensatrice créée à la rentrée 2013 pour maintenir le traitement  des anciens  contractuels  jusqu’à ce qu’ils atteignent un traitement au moins égal à celui perçu avant leur titularisation est maintenue.

     

    5.   Indemnité des tuteurs

    Encore un cran de serrage à la ceinture des fonctionnaires : l’indemnité des tuteurs de stagiaires passe à un taux unique mais est ramenée de 2000 € à 1250 € (retour à la rémunération antérieure à la réforme DARCOS)

     

    6.   Heure Mensuelle d’Information Syndicale

    Le nouveau décret ne change pas le dépôt de demande de l’HMIS qui se fait toujours 7 jours avant mais  le délai de prévenance pour les participants est ramené de 7 j à 48 h.

    En cette année d’élections professionnelles une heure de réunion  d’information spéciale peut être ajoutée dans les six semaines précédant le premier jour de scrutin.

     

    7.   Indemnité forfaitaire ou frais réels

    Les stagiaires percevront une indemnité forfaitaire de 1000 € par an (versée par fraction  mensuellement) si leur domicilie ou leur établissement ne sont pas dans la même commune que leur lieu de formation. Cependant la circulaire devrait inviter les recteurs à étudier favorablement les demandes justifiées des stagiaires dont les frais sont supérieurs à 1000 € et leur faire bénéficier de l’indemnisation par rapport aux frais réels.

     

    8.   Bac pro GA

    La CPC16 se tiendra mardi 16 septembre. A l’ordre du jour :

    -          Modifications de l’épreuve E3

    -          Passeport de compétences

    9.   Enquête CCF et PFMP

    Sous la pression de l’intersyndicale de l’Enseignement Professionnel Public, le ministère avait diligenté une enquête. Il vient de faire parvenir les résultats.

    Il y a eu près de 11 000 réponses. Cette participation importante  relève cependant une forte représentation des collègues d’Arts appliqués, de Lettres Histoire et d’EPS.

    67% des collègues sont opposés au courtes PFMP (moins de 3 semaines) en seconde.

    57% des enseignants (dont 70% de PLP PSE) et 66 % des Chefs d’établissement souhaitent un retour à l’examen ponctuel en PSE.

    64% dont (83 % des PLP concernés) sont favorables à un retour au ponctuel en Eco-droit et Eco-gestion.

    Les avis sont partagés sur la double utilisation des épreuves de BEP en première.

    La majorité des collègues est favorable à un regroupement des épreuves (1 seule) en math et PSE du BEP.

    Enfin 88% des PLP sont favorables à des banques de sujets.

     

    10.    Concours tertiaires

    Le JO de juin a annoncé la fusion pour les nouveaux concours des disciplines comptables (P8012) et secrétaire (P8011) en une seule. Les concours  en tertiaire porteront sur  3 disciplines : vente, gestion, logistique-transport.

     

    11.    Elections professionnelles

    Les mandats passent de 3 à 4 ans.

    Les élections  auront lieu sur une semaine du 27 novembre au 4 décembre, par vote électronique.

    Les modalités seront encore différentes. Des codes seront envoyés sur les boites mel professionnelles pour accéder à un autre code pour le vote. Tout semble fait à souhait pour que les collègues ne votent plus !!!

    Nous vous expliquerons plus en détail  la procédure dans le prochain journal SNUEP spécial élections.

     

    « JE VOTE SNUEP-FSU DU 27 NOVEMEBRE AU 4 DECEMBREBULLETIN ACADEMIQUE N°50 »